Interview de notre chef Polonais Portrait de Chef du Monde

En Septembre, vous avez fait escale en Pologne ! Michal Piosik, jeune chef donnant des cours de cuisine à Varsovie, vous a fait découvrir les spécialités culinaires de son pays d’origine !

1. Comment êtes-vous devenu chef cuisinier ? 

La cuisine est ma passion depuis ma plus tendre enfance. J’ai grandi dans une famille assez traditionnelle et modeste, où ma mère nous cuisinait de délicieuses recettes de la cuisine traditionnelle polonaise, souvent très simples et ne comportant que quelques ingrédients. Depuis mes 6 ans, je suis ce modèle avec application ! J’étais également passionné d’économie et, puisque l’on me rabâchait sans cesse que la cuisine n’est pas un métier, je me suis tourné vers des études dans ce domaine, pour devenir consultant.

Juste après mon mariage, ma femme m’a offert des cours de cuisine au Maroc. C’est à ce moment là que je me suis aperçu que rien ne me rendrait plus heureux que de faire découvrir aux autres la merveilleuse cuisine traditionnelle polonaise. J’avais 25 ans lorsque j’ai quitté mon travail de consultant pour lancer « Polish Your Cooking » – première école de cuisine pour les étrangers en Pologne. Aujourd’hui, nous accueillons plus de 3000 apprentis cuisiniers par an, et continuons encore à nous développer, dans l’espoir que la cuisine Polonaise devienne un jour aussi populaire que la gastronomie française ou italienne ! 😉

2. Quel est votre plat préféré et en quoi diffère-t-il des autres plats polonais ? 

Ce sont les Pierogi. Ils sont aussi délicieux que variés ! Une fois que vous maîtrisez la recette de base, vous pouvez mettre ce que vous voulez à l’intérieur : viandes, fromages, et même fruits ! Cette spécialité peut se manger en plat de résistance avec beaucoup de bacon, ou en dessert avec de la crème fouettée ! C’est également un plat peu cher à réaliser, qui a nourri les Polonais pendant des siècles !

3. Avez-vous une anecdote à nous raconter sur la Pologne ?

L’Histoire de la Pologne est a la fois très belle, violente, et mouvementée ! Notre cuisine contemporaine a été façonnée par  de nombreuses influences Européennes et Asiatiques à travers les siècles. Par exemple, le Schabowy (sorte de schnitzel à la polonaise avec des saucisses, des pommes de terre, et du chou) est un plat inspiré de l’influence Allemande.

Bien que notre cuisine soit très riche et copieuse, la plupart des ingrédients que nous utilisons sont des ingrédients naturels et sains. Il est très fréquent pour les Polonais de faire pousser leurs propres légumes d’aller ramasser des champignons et des mûres en forêt, etc. Les marchés avec les produits de petits producteurs locaux sont très populaires et courants !

Les repas ont une place de choix dans la journée des Polonais : on commence avec le petit déjeuner (śniadanie) à 8h, puis le second petit déjeuner (drugie śniadanie) à 11h, puis le diner (obiad) à 15h. Après, on s’offre une petite douceur sucrée (podwierczorek), puis on finit avec le souper (kolacja).

La période communiste a également influencé la cuisine polonaise. Par exemple, pour empêcher le peuple de boire trop, une politique a été mise en place pour interdire la vente d’alcool non accompagnée de nourriture, ce qui n’était pas du goût des clients qui ne voulaient pas dépenser trop d’argent. c’est alors qu’ont été inventés les Zakąski, sortes de petits tapas, très bon marché, vendu avec un shot de vodka.

4. Quelles sont les habitudes des Polonais, lorsqu’ils partent en voyage ? 

En voyage, ce sont les premiers à essayer de nouvelles choses, ce qui veut d’un côté dire que nous ne sommes jamais satisfaits avec les status quo, mais également que nous sommes très curieux et aventuriers ! Où que nous allions, nous sommes prêts à goutter n’importer n’importe quelle spécialité et oui, même ces fromages français qui puent (je suis un fan inconditionnel du roquefort) ! 😉

S’il y a une chose qui manquera toujours aux Polonais quand ils voyagent, c’est bien le pain au levain de là-bas. Si vous n’avez jamais goûté, je vous conseille de tout plaquer et d’acheter un billet pour la Pologne !


Laisser un commentaire