Le fromage aurait le même effet sur le cerveau que l’héroïne ! Trucs de Trotters

Vous n’arrivez pas à ne pas vous resservir de fromage ? Vous videz instinctivement le paquet de râpé sur tous vos plats et les planches apéros sont vos meilleurs amis ? Ça sent l’addiction à plein nez, et pourtant…

Certains vous diront que c’est grave mais rassurez-vous on vous a trouvé la parade idéale à tous vos détracteurs. Premièrement le cheese c’est la vie. Mais deuxièmement, le fromage aurait de puissantes propriétés addictives. Et c’est l’Université du Michigan qui le dit.
Les recherches ont été menées sur 500 personnes pour réaliser 2 études différentes à propos de leur addiction à la nourriture. Les résultats ne risquent pas de vous surprendre : la pizza arrive en première place du podium de la nourriture la plus addictive.
Selon les chercheurs, plus il y a du « gras » apparent dans le packaging, plus l’aliment serait addictif. Typiquement, c’est le fromage sur la pizza qui la rend si attrayante.

Mais pourquoi le fromage ? La raison est simple : c’est dû à une protéine présente dans tous les produits laitiers (et donc dans le fromage) : la caséine. C’est là qu’intervient le danger : lors de la digestion du fromage, la dégradation de la caséine libère de la casomorphine, substance similaire aux opiacés qui activeraient dans notre cerveau, les récepteurs en lien avec la dépendance.

Pas de conclusion hâtive, selon d’autres scientifiques, le lien entre caséine et casomorphine n’a pas été suffisamment prouvé pour conclure quoi que ce soit.

De toute façon, ce n’est pas demain la veille que nous arrêterons le fromage. Et puis nos chers amis modération et volontés sont là pour nous aider 😉

 


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz